Le ministère en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche lance le 12 janvier 2015 la 17e édition de i-LAB - concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes. Les dossiers de participation sont disponibles du 12 janvier au 2 mars 2015 sur le site du ministère. Le deuxième volet d'i-LAB, le Prix PEPITE — Tremplin pour l'Entrepreneuriat Etudiant, sera lancé dans un deuxième temps, en partenariat avec la CDC.


Initié par le ministère en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, organisé en partenariat avec Bpifrance Financement, i-LAB a pour objectif de faire émerger des projets de création d'entreprises de technologies innovantes, de soutenir les meilleurs d'entre eux et de faciliter leur maturation grâce à une aide financière.

Deux types de projets de création d'entreprises peuvent être présentés :

les projets "en émergence" nécessitant encore une phase de maturation et de validation du projet de création d'entreprises de technologies innovantes sur les plans technique, économique ou juridique. La subvention accordée aux lauréats "en émergence" a pour objectif d'établir la faisabilité du projet de création d'entreprise. les projets "création-développement", dont la faisabilité technique, économique et juridique est établie et qui peuvent donner lieu, à court terme, à une création d'entreprise. La subvention apportée à l'entreprise créée par les lauréats est destinée à financer le programme d'innovation pour la finalisation du produit, procédé ou service technologique innovant. Les projets, quel que soit leur stade d'avancement, doivent prévoir la création d'une entreprise, installée sur le territoire français et s'appuyant sur une technologie innovante.

Afin d'inscrire le concours dans la stratégie nationale de recherche, 5 Grands Prix à forte visibilité récompenseront les lauréats de la catégorie en "création-développement" les plus prometteurs qui répondent à l'un des dix grands défis sociétaux définis par l’Agenda stratégique "France Europe 2020" pour la recherche, le transfert et l’innovation.