Vu sur le Web (Publication de l'OMPI) ► Le « Global Innovation Index 2016 », dévoilé par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, établit un classement évaluant les résultats en matière d’innovation de 128 pays du monde entier en s’appuyant sur 82 indicateurs. Cette édition étudie les incidences des politiques axées sur l’innovation sur la croissance économique et le développement.
Les pays à revenus élevés tout comme les pays en développement cherchent à assurer une croissance fondée sur l’innovation en mettant en œuvre différentes stratégies. Certains pays améliorent avec succès leur capacité d’innovation, d’autres rencontrent encore des difficultés. La Suisse, la Suède, le Royaume-Uni, les États-Unis d’Amérique, la Finlande et Singapour se classent en tête des nations les plus innovantes au monde en 2016; la Chine rejoint le groupe des 25 nations les plus innovantes; la France, quant à elle, est seulement 18ème.

Global_Innovation_Index_2016.png

La suite @bymaddyness...

Comme chaque année, l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle dévoile, en partenariat avec l’Insead et Cornwell University, le classement des 128 pays les plus innovants. Celui-ci, réalisé sur la base de 82 indicateurs gravitant autour de cinq piliers (les institutions, le capital humain et la recherche, l’infrastructure, le perfectionnement des marchés et le perfectionnement des entreprises), révèle cette année que la R&D mondiale a augmenté de 4% seulement en 2014 (contre 7% avant 2009). Un chiffre qui fait écho au ralentissement de la croissance dans les pays émergents mais également au resserrement des budgets consacrés à la R&D dans les pays à revenu élevé.

8 pays européens dans le top 10

Pourtant, malgré ce chiffre préoccupant, l’Europe compte 8 des 10 pays les plus innovants au monde, notamment grâce à ses résultats dans les performances environnementales, l’accès aux TIC et l’espérance de vie scolaire.

Comme les six dernières années, la Suisse truste ainsi la première place du classement, juste devant la Suède et le Royaume-Uni, respectivement 3e et 2e en 2015. La Finlande est quand à elle 5e, juste derrière les États-Unis, et devant l’Irlande (7e), le Danemark (8e), et les Pays-Bas (9e).

L’Allemagne, récompensée notamment aux côtés du Japon, des États-Unis et du Royaume-Uni pour la “qualité de l’innovation”, un indicateur “de haut niveau” qui tient compte de la qualité des universités, du nombre de publications scientifiques et du nombre de dépôts internationaux de demandes de brevet, entre cette année dans le top 10, après une 12e place l’an passé.

Classement 2016

  1. Suisse (numéro 1 en 2015)
  2. Suède (3)
  3. Royaume-Uni (2)
  4. États-Unis d'Amérique (5)
  5. Finlande (6)
  6. Singapour (7)
  7. Irlande (8)
  8. Danemark (10)
  9. Pays-Bas (4)
  10. Allemagne (12)
  11. République de Corée(14)
  12. Luxembourg (9)
  13. Islande (13)
  14. Hong Kong (Chine) (11)
  15. Canada (16)
  16. Japon (19)
  17. Nouvelle-Zélande (15)
  18. France (21)
  19. Australie (17)
  20. Autriche (18)
  21. Israël (22)
  22. Norvège (20)
  23. Belgique (25)
  24. Estonie (23)
  25. Chine (29)

Le rapport souligne néanmoins que l’Europe a encore quelques lacunes à combler dans les secteurs de la R&D financée par les entreprises étrangères, des exportations de technologies de pointe et des dépôts internationaux de demandes de brevet.

La France loin derrière

Si l’on peut souligner son entrée dans le top 20 cette année, avec une 18e place au classement mondial, la France est cependant encore bien loin du top 10 tant convoité, notamment à cause du manque de financement de l’innovation, mais également de ses institutions vieillissantes et de la baisse du pouvoir d’achat de ses salariés.

Devant elle, on retrouve la Corée du Sud, classée onzième après avoir gagné trois places par rapport à 2015, mais également le Luxembourg (12e), l’Islande (13e), ou encore le Canada (15e), récompensé pour ses efforts dans les domaines du cadre réglementaire, de la création d’entreprises, du perfectionnement du marché financier, du capital-risque disponible, de la qualité des universités et des publications scientifiques, ainsi que de la créativité en ligne.

Au final, la France domine également de peu la Chine, qui fait son entrée dans le top 25 du classement, notamment grâce à ses résultats positifs en matière d’innovation. C’est ainsi la première fois qu’un pays à revenu intermédiaire rejoint le groupe de pays hautement industrialisés dans le haut de ce classement. Un résultat encourageant, qui n’exclut cependant pas les écarts existants en termes d’innovation entre les pays développés et les pays en développement.