Le 14 novembre dernier, à Bastia, s’est tenue la 4ème édition du concours My Innovation Is… organisé par la SATT Sud-Est, l’Université de Corse Pasquale Paoli et l’Incubateur de Corse Inizià en partenariat avec ENGIE, et IODA Consulting. 14 chercheurs, doctorants et startuppers issus des laboratoires publics du territoire, ont présenté leurs innovations devant des entrepreneurs, investisseurs, incubateur d’entreprises et chercheurs. Créé en 2016, cet événement annuel met en lumière les innovations des Régions Sud & Corse. Objectif : permettre aux travaux de recherche de sortir de leurs laboratoires pour rencontrer le milieu industriel. Le Dr Laetitia GIRALDI, Nicolas POIRON-GUIDONI et la start-up STEPSol sont les grands vainqueurs de l’édition 2019. Présentation de ces lauréats et de leurs projets innovants.


Les lauréats


Catégorie Chercheurs / Doctorants


Laetitia GIRALDI

Chargée de Recherche — Inria Sophia-Antipolis, Université Côte d’Azur
Laetitia GIRALDI est agrégée de Mathématiques et titulaire du Doctorat de Mathématiques Appliquées de l'Ecole Polytechnique. Depuis 2015, elle est Chargée de Recherche à l'INRIA de Sophia-Antipolis, Université Côte d’Azur, et travaille sur la modélisation mathématique du vivant. Elle s’intéresse en particulier à des problématiques de contrôle et de contrôle optimal. Les domaines qui sont visés par ces travaux sont la micro-natation, l'étude du déplacement de micro-nageurs biologiques ou robotiques, la croissance de cellules et l’évolution de populations de micro-algues. L'enjeu de son travail concerne le développement de micro-robots nageurs capables de se déplacer à l'intérieur de notre corps en étant commandés de l'extérieur. Dans l'avenir, ces robots pourront permettre de traiter certaines pathologies en limitant la chirurgie invasive. Il s’agit d’un défi multidisciplinaire, à l’interface entre la robotique, la physique, les mathématiques et la médecine. Les robots qu’elle étudie sont bio-inspirés. Ils ont la forme d'un spermatozoïde. Une partie de leur corps est aimantée et peut réagir à un champ magnétique extérieur grâce auquel le robot se déforme et peut avancer. Le problème de la commande du champ magnétique pour contrôler le déplacement du robot est un défi important


Nicolas POIRON-GUIDONI

Doctorant à l’Université de Corse Pasquale Paoli — Laboratoire Sciences Pour l’Environnement (SPE UMR 6134 Université de Corse Pasquale Paoli CNRS Ce projet s’articule autour de deux domaines distincts : la biologie et l’informatique. En informatique, leur rôle porte principalement sur la simulation de l’activité de pêche et la mise en place de méthodes d’aide à la décision. Pour cela, ils doivent au préalable effectuer un travail d’analyse de données leur permettant de déduire des connaissances quant aux espèces d’intérêt. Cela se faisant principalement – dans leur cas – via des méthodes d’optimisation. Ces données leurs sont fournies par leurs collaborateurs biologistes de l’Université de Corse et leurs partenaires publics et privés à savoir la Collectivité de Corse, le Comité Régional des Pêches, l’Union Européenne, la Station de Recherche Océanographiques et sous-marines et l’Office de l’Environnement de la Corse. Au final, ils espèrent pouvoir apporter une aide réelle, à la fois aux décideurs et aux exploitants, afin de gérer efficacement l’activité de pêche aussi bien d’un point de vue écologique qu’économique.

Catégorie Start-up


STEPSol

Didier PIERRAT-AGOSTINI — Président | Tina LE MAO — Ingénieure Doctorante, Associée STEPSol est une jeune entreprise innovante créée en septembre 2016 en Corse, entrée dans l’incubateur Inizià en avril 2017. STEPSol développe des micro-STEP solaires - technologie innovante couplant une production photovoltaïque à un stockage hydraulique et gravitaire - afin de fournir une électricité renouvelable et décarbonée de jour comme de nuit dans les territoires ruraux. Accompagné par l'Incubateur d'entreprises INIZIÀ, STEPSol a porté un programme de R&D avec l’UMR Sciences Pour l’Environnement de l’Université de Corse et le CEA-TECH. Labellisé par le pôle de compétitivité CAPENERGIE, ce programme mené pendant 3 ans s’avère concluant avec des connaissances nouvelles et de la brevetabilité. Aujourd’hui, STEPSol a franchi des étapes clés : des premières récompenses : Lauréat de Vitrine de l’Innovation sur le salon Pollutec, Prix Engie à l’International Cleantech Week d’Annecy, une « entrée en vivier » auprès de la Banque des Territoires après 10 mois d’audit et une augmentation de capital réunissant associés historiques et un nouvel entrant permettant de sécuriser STEPSol jusqu’à la commercialisation de ses premières installations.

... Et bravo aux autres startups accompagnées par INIZIÀ qui ont brillamment pitché :


  • MIDGARD – Anne Sophie CADRE (Cofondatrice) & Laurent TERRAMORSI (Cofondateur) (Cofondateur) → La start-up a développé un outil innovant d’aide à la décision par drone destiné aux acteurs de la sécurité civile souhaitant améliorer la prévention, leurs conditions d’intervention et le suivi de leurs opérations, prioritairement les feux de forêt, grâce au traitement de données recueillies par un drone doté d’Intelligence Artificielle.
  • PRODEA – Béatrice DRAZENOVIC (Dirigeante) → Développée par Béatrice DRAZENOVIC, docteur en informatique et génie des matériaux, PRODEA est un procédé de dépollution de l’air. Il marque une innovation de rupture dans le domaine du traitement d’effluents gazeux et constitue une meilleure technologie disponible (MTD) dans le cas de polluants industriels très dilués ou présentant des concentrations variables dans le temps, sur un marché où aucune solution satisfaisante n’est proposée.
  • ICARE TECHNOLOGIES – Jérémy NEYROU (Cofondateur et Président) & Fabien RAIOLA (Directeur Général) → Cette start-up fondée en 2016 a développé une bague connectée sécurisée et autonome, « AEKLYS », embarquant plusieurs fonctionnalités autour des moyens de paiement, d’identification et d’accès (ouverture de portes, gestion domotique…). La bague est couplée à une application propriétaire permettant de synchroniser les informations contenues, de gérer les paiements ou de mesurer le tour du doigt pour optimiser l’expérience client et faciliter l’adoption du produit.
  • MK-ICE – Michèle ROSSI (Présidente) → La société a développé une fabrique à glaçons « Kiosk’ice » qui produit et distribue 24h/24h des glaçons de qualité. Ces KiosK’Ice sont à destination des ports, campings et autres commerces de proximité. La créatrice, Michèle ROSSI, souhaiterait aujourd’hui répondre à une forte demande provenant du marché Africain en développant une nouvelle machine de fabrication de pain de glace en recourant à l’énergie solaire.
  • INOVELI – Frédéric VELLUTINI (CEO) → La société a conçu une poignée d’accélérateur innovante pour tout type de matériel ou véhicule nécessitant un empoignement fort et une commande précise : motos, scooters, quads, jet-ski et motoneiges. Fort de ses avantages techniques le dispositif INOVELI permet une augmentation significative de la performance du véhicule mais surtout de la sécurité active du pilote. La start-up adresse non seulement le marché des poignées d’accélérateur mais également celui des poignées de freins et propose d’attaquer le marché de mobilité urbaine avec des trottinettes électriques.
  • DELTA GEE – François BRUNETTI (Directeur) → DeltaGee est une jeune entreprise qui développe et commercialise des logiciels innovants permettant aux semenciers d’améliorer et d’optimiser leurs processus de création de nouvelles variétés.