Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a lancé, le 4 décembre 2019, la 22e édition du concours d'innovation i-Lab. Date limite pour le dépôt des candidatures : 12 février 2020.

Crée en 1999, le Concours d'innovation i-Lab est né de la volonté du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de valoriser les résultats de la recherche publique à travers la création d’entreprise technologique. Il est ouvert à tous ceux qui ont un projet innovant de création d’entreprise à forte intensité technologique.

Organisé en partenariat avec Bpifrance Financement, le concours d’innovation i-Lab soutient les meilleurs projets avec une aide financière importante et un accompagnement adapté.

En 2020, le concours i-Lab, financé par le ministère et abondé par le Fonds pour l’innovation et l’industrie, permettra d’aider la création de start-up deeptech jusqu’à 20 millions d’euros.

La subvention, destinée à financer le programme de recherche et de développement pour la finalisation du produit, procédé ou service technologique innovant, pourra atteindre jusqu’à 600 000 euros. Pourront candidater les porteurs de projet d’entreprise non créée ou d’entreprise ayant moins de 2 ans. Les candidats qui détiennent du capital dans une autre entreprise doivent justifier de leur capacité à s’investir pleinement dans le projet présenté.

Modalités d’inscription

Les projets, quel que soit leur stade d'avancement, doivent prévoir la création d'une entreprise installée sur le territoire français et s'appuyant sur une technologie innovante.

Pour les anglophones, le dossier de candidature pourra être rédigé en langue anglaise.

Les candidats doivent s’inscrire en ligne en remplissant le dossier de candidature dématérialisé, exclusivement sur la plateforme opérée par Bpifrance Financement, du mercredi 4 décembre 2019 au mercredi 12 février 2020 à 12 heures.

Rappel des principaux critères de sélection :

  • caractère innovant de la technologie et preuve du concept établie ;
  • viabilité économique du projet ;
  • potentiel significatif de développement et de création de valeur y compris à l'international ;
  • motivation, disponibilité et capacité du candidat à créer et à développer une entreprise, à diriger une équipe et à nouer des partenariats ;
  • qualité et complémentarité de l'équipe ;
  • maîtrise de la propriété intellectuelle et droit des tiers (notamment liberté d'exploitation).

En outre, les impacts du projet en matière de développement durable et de retombées sociétales seront pris en compte.


Télécharger le règlement du Concours d'innovation i-Lab