Le Design Thinking suscite un réel engouement depuis près de 30 ans. C'est une approche initialement développée à Stanford, centrée sur l’analyse des usages et l’intégration en continue de ces analyses dans la définition de solutions. Sa mise en œuvre fait appel essentiellement à des techniques d’observation, d’exploration et d’analyse des usages en situation réelle. Elle s’appuie beaucoup sur un processus de co-créativité impliquant des retours de l’utilisateur final.


Objectif : elle permet de bien cerner le contour du problème à résoudre qui donnera lieu à l’innovation. Le Design Thinking permet un processus d’analyse des usages décrit au travers de 5 étapes principales : définir, imaginer, synthétiser, prototyper, tester, par la D-School de Stanford. Tim Brown de l’agence de design IDEO l’a décrit sous l’angle de 3 étapes : désirabilité, faisabilité et viabilité.
Résultat : le Design Thinking permet une approche croisant à la fois une pensée analytique et intuitive. La mise en œuvre d’une approche Design Thinking permet de mieux ancrer les projets dans la réalité des usages.


Les étapes d’une démarche de design thinking sont :

  • Identifier une problématique et comprendre son environnement
  • Trouver le concept, l’idée qui permettra de la résoudre
  • Concevoir la forme qui incarnera ce concept

Concrètement le travail en mode design thinking s’organise autour de trois logiques :

  1. Une logique de co-création : une entreprise qui met le design thinking au cœur de son activité ne fait pas travailler ses départements de manière isolée, et instaure au contraire une logique «cross-département» favorisant l’intelligence collective
  2. Une gymnastique intellectuelle alternant des phases d’intuition et d’analyse, dans une logique d’ouverture/fermeture (comme dans toute démarche de créativité comme le brainstorming, voir ce forum sur les liens entre innovation et créativité ou bien encore ces ouvrages)
  3. Une importance majeure accordée à l’étude de terrain (observation ethnographique) qui offre une compréhension pleine et entière des expériences, contrairement aux classiques études quantitatives et qualitatives.


La démarche de design thinking est aujourd'hui plébiscitée par de nombreuses entreprises pour créer des propositions de valeur innovantes. Centrée sur l'usager, elle permet de donner vie à des produits, des messages et des environnements adaptés. Pour autant, elle est avant tout une technique permettant d’aboutir à l'objectif central qu'est la créativité et ne constitue en aucun cas un process structuré et figé, dépouillé du désordre, du conflit, des échecs, des émotions et des boucles de rétroaction qui sont constitutifs de la créativité.

Pour en savoir plus :