La SAS STEPSol vient d'achever son programme d'incubation en enregistrant plusieurs succès. Retour sur le parcours de cette start-up accompagnée par INIZIÀ-l’incubateur de Corse : ténacité et expertise, du projet à sa réalisation.



En 2020 :

  • La société a procédé à une augmentation de son capital.
  • Après trois années réussies d'un programme de Recherche et Développement (R&D), STEPSol avec sa micro-STEP solaire est lauréat de l'Appel d'Offre de la CRE (Commission de Régulation de l'Energie). Il s’agit d’une première en France : jusqu’ici toutes les solutions retenues dans le domaine du stockage étaient des batteries électrochimiques, avec un fort impact environnemental. Cela permettra à STEPSol de mettre en service sa première installation à l’horizon 2021. L’installation, couplant 250kWc de PV à 125kW de pompage/turbinage, sera réalisée dans le village de Mausoléo (Haute-Corse).Parce que la solution participe au développement durable et à l’aménagement du territoire, la Communauté de Commune Ile-Rousse/Balagne, le PETR Pays de Balagne, et la Mairie de Mausoléo suivent le projet, ainsi que la Banque des territoires qui participe au financement de l’opération.
  • Mise en place d’un programme R&D avec l’Université de Corse : passage en Conseil de laboratoire en novembre suivi de la signature d’une convention de recherche.


STEPSol c'est...

Concevoir, développer et exploiter une solution innovante de micro-STEP solaire (Station de Transfert d’Energie par Pompage) hors cours d’eau, couplée à l’énergie photovoltaïque. Cette solution optimisée, duplicable, commercialisable, développée en partenariat avec l’Université de Corse, le CNRS et le CEA-LITEN s'adresse prioritairement aux ZNI (zones non interconnectées) pour lesquelles le stockage d'électricité est un enjeu important. C’est ainsi que STEPSol développe des installations solaires couplées à du stockage hydraulique pour fournir une énergie renouvelable et décarbonée de jour comme de nuit : une solution astucieuse et simple de stockage hydraulique allié à une production photovoltaïque. Un principe simple associé à une gestion optimisée de l’eau et du soleil.

« En novembre 2013, je découvre à Okinawa l’unique STEP Marine en activité au monde. À mon retour, je réunis une équipe de chercheurs et d’ingénieurs, persuadé que le déploiement de cette solution a du sens dans mon île, la Corse. Finalement, après deux années de consultations auprès d’un grand nombre d’acteurs dans le domaine de l’énergie, l’idée évolue vers le développement de micro-STEP solaires. Le projet devient réalité en 2016 avec la création de STEPSol : c’est le début de notre histoire ». Didier Pierrat-Agostini, fondateur et président de STEPSol.


Comment ça marche…

Le jour les panneaux solaires alimentent un village. Le surplus d’électricité permet d’actionner une pompe qui va monter de l’eau d’un bassin bas vers un bassin haut de même dimension. Lorsque la production photovoltaïque est insuffisante pour répondre aux besoins du consommateur ou du gestionnaire du réseau (nuit, intempéries…), l’eau redescends, actionne des turbines et va produire de l’électricité. L’eau agit bien comme une Batterie Hydraulique©, un stockage rustique et robuste grâce auquel la production solaire est complètement maîtrisée.

Les îles, la montagne et finalement les zones rurales sont le terrain idéal pour déployer la solution innovante développée par STEPSol couplant les énergies solaire et hydraulique. Leur technologie de stockage est aussi la seule à pouvoir réutiliser des équipements hydrauliques existants (réservoirs d'eau, retenues collinaires de montagne) dont, par exemple, ceux nécessaires à la fabrication de la neige artificielle, autant de sujets de réflexion et de collaboration avec des équipes municipales pour développer des solutions énergétiques intelligentes, moins onéreuses avec des temps de retour sur investissement plus réduits. Une autre voie pourrait consister en une collaboration avec les offices hydrauliques tel, en Corse, l’OEHC, afin de réutiliser les bassins artificiels dont ils ont la gestion.

L’accompagnement par INIZIÀ

« L’équipe d’INIZIÀ a déployé son accompagnement et son expertise sur la durée, par un suivi de fond, le temps nécessaire à la maturation du projet jusqu’à sa concrétisation. Ce projet est symbolique à deux titres :

- Il est issu de la recherche publique, ce qui est l’ADN d’un incubateur public comme INIZIÀ, labellisé et financé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. C’est d’autant plus important que cette recherche a été effectuée en Corse (antenne du CEA, Université de Corse et CNRS). Si l’on comptabilise la phase de pré-incubation, l’accompagnement de STEPSol a démarré très tôt, à un stade où aucun organisme n’intervient en général et où peu de financements sont mobilisables. Il a duré plus de cinq ans. Cet appui constant, étendu sur les différents maillons de la chaine de l’innovation, de la pré-maturation au développement commercial, a été rendu nécessaire du fait du caractère deeptech (produits / services proposés sur la base d’innovations de rupture) du projet. - INIZIÀ-l’incubateur de Corse est la seule structure qui aura été présente en continu, à toutes les étapes du parcours de la startup, sur les volets technologiques, financiers, entrepreneuriaux… » Emmanuel Pierre, directeur d’ INIZIÀ-l’incubateur de Corse.


Les grandes étapes de l'incubation :

2014/2017 → Phase de pré-incubation

Durant la phase de pré-incubation, INIZIÀ a accompagné l’équipe projet dans la recherche de partenariats pour la maturation du projet et le développement d’un premier prototype. Le programme de pré-maturation réalisé en 2016 par la SATT Sud-Est a permis de financer des études sur le potentiel technique et économique de la technologie que STEPSol souhaitait développer. INIZIÀ a joué un rôle de médiateur avec le CEA, l’Université de Corse et la SATT Sud Est,puis il a accompagné l’équipe de STEPSol dans ses démarches de labélisation par le pôle de compétitivité Capenergies et dans sa candidature au concours iLAB (lauréat 2014).

2017/2020 → Phase d'incubation

La première partie de l’accompagnement a permis de consolider les partenariats nécessaires à la R&D pour disposer des moyens de valider la technologie en condition réelles d’exploitation (utilisation du banc d’essais à Vignola). Aussi, INIZIÀ a permis à l’équipe de STEPSol de contractualiser avec le CEA en engageant une prestation d’assistance juridique sur le contrat de collaboration avec l’ organisme de recherche scientifique. D’autre part, l’incubateur de Corse a financé des supports de communication en faisant réaliser un support vidéo de promotion de la technologie STEPSol que la société utilise toujours aujourd’hui. Ce film d’animation a été primé aux Deauville Green Awards 2018. Le projet a été labélisé « Deeptech » en 2019 par le Comité d’engagement du fonds French Tech Seed qui réunit la SATT Sud Est, les incubateurs de Provence et de Corse et l’ensemble des partenaires du consortium. L’équipe d’INIZIÀ s’est impliquée fortement pour obtenir des financements publics, auprès de l’ADEC notamment, et lever des fonds privés avec l’augmentation de capital réalisée en mai 2020 auprès d’un investisseur privé, LS Services. Dans le domaine de la propriété industrielle, une étude de brevetabilité a été lancée par INIZIÀ début 2019 pour protéger les travaux réalisés par STEPSol et renforcer les barrières à l’entrée. Cette étude a conduit au dépôt d’un brevet portant sur la mutualisation d’équipements et le dimensionnement optimisé des systèmes développés par STEPSol sur des cas d’usages précis.
Tout au long de la phase d’incubation, prorogée d’un an en 2019, l’équipe de STEPSol a pu bénéficier du réseau d’INIZIÀ et d’un appui constant dans ses démarches, sa réflexion sur le modèle économique et la formalisation de son business plan.


STEPSol aujourd'hui c'est :

  • une équipe emmenée par le binôme opérationnel constitué des deux associés Didier Pierrat-Agostini et Tina Le Mao, constituée de six partenaires fonctionnels sollicités pour leur expertise et leur compétence,
  • la 1ère embauche d’un étudiant en licence pro ENM issu de l’université de Corse vient d’être effectuée.
  • une Société par Action Simplifiée (SAS) basée à Canari, en Haute-Corse,
  • une 1ère micro-STEP solaire(15kW au pompage et turbinage) opérationnelle depuis 2018 sur la plateforme Paglia Orba à Ajaccio.
  • des projets en Polynésie Française, en Colombie et des études de faisabilités déjà menées en Corse auprès de plusieurs Communauté de Communes.

« Notre équipe consacre tous ses efforts à étudier, concevoir, réaliser et exploiter des systèmes de production et de stockage d’électricité décarbonée et issue d’énergies renouvelables dans des dimensions acceptables pour l’environnement et sur un plan sociétal. Aussi, nous prenons en compte les spécificités locales, en terme d’espace, de gestion de l’eau, de fragilité du réseau électrique local, afin de proposer une intégration harmonieuse de nos systèmes. Nous nous attachons à développer des projets durables, qui vont au-delà de la simple production d’électricité propre, et créent des bénéfices supplémentaires pour les populations qui les accueillent. » Tina Le Mao, associée